Vraies

Sacrifice d’une mère lors du séisme en Chine.

24 Août , 2015  

Lisez cette histoire vraie et vous saurez pourquoi
Corneille dit que le Bon Dieu est « Une Femme »…

Séisme
« Ceci est une histoire vraie du sacrifice d’une mère
lors du séisme en Chine.
Après que le tremblement de terre se soit arrêté ,
lorsque les sauveteurs ont atteint les ruines de la
maison d’une jeune femme, ils ont vu son cadavre à
travers les fissures. Mais sa pose a été quelque peu
étrange parce qu’elle s’était prosternée sur ses
genoux comme une personne qui priait, son corps
était penché en avant, et ses deux mains étaient
soutenues par un objet. La maison s’est effondrée
écrasant son dos et sa tête.
Avec beaucoup de difficultés, le leader de l’équipe
de sauveteurs mis sa main à travers une fente
étroite sur le mur pour atteindre le corps de la
femme. Il espérait que cette femme pourrait être
encore en vie. Cependant, le corps froid et raide lui
a fait comprendre qu’elle était décédée à coup sûr.
Lui et le reste de l’équipe quittaient cette maison et
allaient chercher l’immeuble voisin qui s’était
effondré aussi. Pour certaines raisons, le chef
d’équipe a été tirée par une force irrésistible vers la
maison en ruine de la jeune femme morte. Encore
une fois, il s’agenouilla et utilisa ses yeux à travers
les fissures étroites pour chercher le peu d’espace
sous le corps mort. Soudain, il a crié avec
enthousiasme: «Un enfant! Il y a un enfant!  »
Toute l’équipe s’est réunie; attentivement ils ont
enlevé les piles d’objets en ruines autour de la
femme morte. Il y avait un garçon âgé de 3 mois
peu enveloppé dans une couverture fleurie sous le
corps mort de sa mère. Évidemment, la femme avait
fait un sacrifice ultime pour sauver son fils. Pendant
l’effondrement de sa maison , elle a utilisé son
corps comme une couverture pour protéger son fils.
Le petit garçon dormait encore tranquillement
lorsque le chef d’équipe l’a récupérer.
Le médecin est venu rapidement faire des examens
au petit garçon. Après avoir ouvert la couverture, il
a vu un téléphone cellulaire à l’intérieur de la
couverture. Il y avait un message texte à l’écran. Il
disait: «Si tu peux survivre, tu dois te rappeler que
Je t’aime. » Ce téléphone portable passa d’une main
à l’autre. Chacune des personnes qui lisaient ce
message avaient des larmes aux yeux. « Si tu peux
survivre, tu dois te rappeler que Je t’aime. » Tel est
l’amour de la mère pour son enfant! »
Toi mon frère ma sœur qui lit ce message, sache
que quelqu’un a fait il y a 2011 ans maintenant un
sacrifice pareil pour toi, et à l’image de cette
femme, Dieu vient de dire que  » Si tu es vivant(e),
saches qu’il t’aime… »

Share Button
A votre Avis

, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
l’argent appel l’argent
L’argent appelle l’argent – au commencement

— Ça y est, nous allons être riches ! C'est notre tour de rêver d'une grande maison ! Que dis-je,...

Fermer