Ecole de la vie - humilite

Fictives,Vraies

La vie est une école – l’école de la vie – Que retenons-nous souvent ???

17 Déc , 2015  

Jessica une fille du quartier qui ne faisait attention à personne. Plus que cela, elle ne savait ni dire bonjour, ni dire merci. Les quelques garçons qui ont tenté leur chance ont fini par passer quelques nuits à la belle étoile. Elle était ce que l’on peut appeler par la fille choyé de papa et elle se croyait au-dessus de tout le monde.

Mais comme le souffle de vie ne peut être éternel aux hommes, le malheur frappa sa famille et elle perdue son père à ses 19 ans. Quelques semaines passèrent puis elle reprit son train-train quotidien. C’est alors qu’il va se passer pour elle la plus humiliante des scénarios et la plus édifiante des expériences.

Elle va décider de partir un soir se défouler dans une boite de nuit du centre-ville de la capitale. C’est pourtant où elle a l’habitude d’aller. Mais seulement, le patron avait changé le personnel depuis 72h. Alors un Pique Pocket va se charger de son sac à main pendant une courte période de distraction dans la boite de nuit. Disparu, elle ne sait pas comment régler sa facture. Elle tente une sortie en douce et elle est rattrapée par la sécurité. Une chose en entrainant une autre, ce sont des gifles qui commencent à pleuvoir sur Jessica et ainsi elle est forcée à faire la serpillière dans le comptoir.

C’est là que rentre le Jeune Teddy qui lui est surpris de voir le sujet des fantasmes de son frère à la manœuvre ? Genoux au sol. Là il se retire et appel son frère :

  • Grand, mais la nana que tu voulais draguer ; je l’ai en face de moi là elle est au service nettoyage de la boite.
  • Non, Teddy oublie là, elle m’avait humilié en public et avait manqué du respect aux parents sous prétexte que je ne pourrais pas lui donner la vie qu’elle mène combien de fois celle à laquelle elle aspire. Donc moi, j’ai changé de côté, je me cherche ailleurs.

Teddy est étonné et se renseigne au près du barman pour comprendre comment cela s’est produit. C’est là qu’il découvre qu’elle est passée par des gentilles gifles avant de s’accroupir pour la serpillière. Alors trop choqué, Teddy demande à rencontrer le gérant et paie la note de Jessica. C’est là qu’elle s’en presse de le remercier et lui demande la raison de son geste. Teddy ne dis mot à part « je vous connais et je refuse de vous voir dans cet état »

….

On ne sait jamais par qui notre délivrance passera, alors ménageant notre attitude dans toutes nos entreprises.

NB : tiré d’une histoire vraie, d’une fille à papa – histoire africaine !

Share Button
A votre Avis

,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Immigration et carte de séjours
Amour à la France-Afrique : bébé « papiers »

Je suis une jeune femme de 25 ans, il y a quelques mois j'ai repris contact avec un vieil ami...

Fermer