Mamadou Eldorado ou Périr – Le début d'une longue traversée vers l'occident

Vraies

Eldorado ou périr – Le début d’une longue traversée

11 Avr , 2016  

Depuis le début des années 2000 le phénomène de l’immigration clandestine s’est accrue dans le monde. Le continent africain n’est pas en reste. Nous sommes en Afrique de l’ouest au Sénégal  où le phénomène de l’immigration clandestine a connu un « boum » vers les années 2000…

Commerçant au marché colobane de Dakar, marché  vers le centre-ville, Mamadou travail dans le commerce des chaussures depuis une dizaine d’années. Marié père de 3enfants, Mamadou vit dans la maison familiale à Guédiawaye dans la banlieue sénégalaise  avec sa femme et ses enfants. Leurs conditions de vie sont très difficiles. Ils vivaient dans une chambre sommairement décorée  avec sa femme ses enfants.

De jours en jours le commerce  de chaussure d’occasion prenait une courbe descendante, les clients se faisaient rare à cause de la situation économique du pays. Il fallait trouver une activité génératrice de revenus car Mamadou entretenait sa famille avec le peu qu’il gagnait au marché. Maintenant il est très difficile pour lui d’assurer les dépenses quotidienne à la maison. Sa femme Fatou était même obligée d’aller travailler comme ménagère à la poste de santé de leur localité où on lui payait  50000 le mois.

 

La situation devenait de plus en plus critique pour Mamadou au marché. Un jour alors qu’il montait dans le car pour rentrer à la maison, il fut interpelé par une de ses vieilles connaissances Ousmane. Ils ne s’étaient pas vus depuis 5ans maintenant. Il était aussi dans le commerce de chaussures d’occasion ensemble mais celui-ci avait disparu…. Mamadou que deviens-tu ? lui demanda Ousmane « dans le commerce de chaussures d’occasion comme d’habitude ».  Et toi Ousmane tu avais complétement disparu depuis le temps répliqua Mamadou. Celui-ci  lui raconta qu’il était parti en Espagne par la voie clandestine après une longue traversée d’un mois. Je suis arrivé en Espagne sain et sauf grâce à Dieu et une fois-là bas la vie ma souri j’ai un bon travail là-bas qui me permet de m’entretenir ainsi que toutes ma famille. En partant Ousmane lui laissa son numéro et lui promis de passé à la maison pour en discuter dans les détails. Ce jour-là toute la nuit Mamadou n’arriva pas à fermer l’œil car il repensait à sa conversation avec son ami…

Le matin de bonne heure il appela son ami pour qu’ils se rencontrent afin de discuter de comment faire éventuellement pour voyager…c’est  grâce à l’aide d’un de ses amis qui faisait passer les gens vers « eldorado » par une traversée d’un mois en moyenne dit Ousmane.  Mais il faut lui remettre une somme de 800 000F CFA……

 

« barca rek wala barcakh » eldorado ou périr!!!

Share Button
A votre Avis

,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Nelson Mandela père de l'abolition du système de segregation raciale
NELSON MANDELA, PÈRE DE L’ABOLITION DE L’APARTHEID

Né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng), Nelson...

Fermer