Histoire du Maroc moderne

Maroc

Le Maroc moderne et son indépendance (1956-1990)

25 Nov , 2016  

Le royaume de Maroc est un pays l’Afrique du nord situé au nord-ouest. Il est fondé depuis 789, son gouverneur actuel est le roi Mohammed VI (petit fils du roi Mohammed V). Le Maroc est un pays bien organisé et moderne.

 

Le Maroc, avec comme devise Dieu, la Patrie, le Roi est un Etat monarchique, parlementaire, unitaire et constitutionnel. Il est vaste et a une population d’environ 33 848 242 d’habitants sur une superficie de 446 550 km2. Casablanca sa capitale économique est plus grande que sa capitale politique Rabat. Ce pays accède à son indépendance le 2 mars 1956, et depuis lors il est à son troisième roi. Le premier et le roi Mohammed V, le second Hassan II et l’actuel est Mohammed VI.

 

  Après la proclamation de l’indépendance du Maroc, le sultan prend le titre du roi et sera baptisé  Roi Mohammed V. durant les premières années de son indépendance jusqu’aux années 1960, le Maroc avait une politique qui consistait à reconstituer le grand Maroc fusionnant une partie de l’Algérie, le nord-ouest du Mali, la Mauritanie… suite au retrait d’Allal El Fassi, le renoncement de cette tendance se confirme par l’acception officielle par le gouvernement de Rabat de la république de Mauritanie nouvellement indépendante.

 

Le gouvernement d’Abdallah Ibrahim (président du conseil gouvernemental et ministre des affaires étrangère de décembre 1958 à mai 1960) exprime la volonté d’émancipation du pays se traduisant par son adhésion à la Ligue Arabe et par son appui au panafricanisme. Le Maroc abandonne le franc marocain car influencé par le francs français et adopte comme monnaie le Dirham. Aussi, sa politique d’opposition à la politique française durant la guerre d’Algérie va conduire le Maroc à couvrir des camps d’entrainement et bases du Front de Libération National (FLN) et le commandement de la guerre d’Algérie.

 

A la mort de son père, le prince Hassan Moulay est le nouveau roi et s’installe sous le nom du roi Hassan II le 3 mars 1961. Durant ses années, la vie politique est marquée par un climat très tendu car en octobre 1965, le chef de l’opposition de gauche Mehdi Ben Barka est porté disparu à Paris. Lui qui en qualité de leader du tiers monde devait patronner en 1966 la Conférence Tricontinental de la Havane. Durant la même année, Casablanca est secouée par des émeutes sociales. Plusieurs crises secoues le pays, des coups d’Etat dont celui du Colonel M’hamed Abadou et du général Medbouh ; l’attaque du Boeing royale en plein vol par le général Oufkir en 1972…

 

Pour baisser les tensions politico-sociales qui secouent le pays, le roi Hassan II pense à la marocanisation des compagnies et des terres encore détenus par des colonisateurs. Durant la décennie  post-coloniale, le Maroc mise sur la politique agricole pendant que son voisin l’Algérie met l’accent sur l’industrialisation. Cela ne suffit pas à supprimer les inégalités qui engendreront le mécontentement de la population par le biais des émeutes de 1981 à Casablanca et ceux de Marrakech en 1984. Le roi Hassan II annoncera pendant ces années la candidature du Maroc à adhérer à la communauté européenne qui sera malheureusement refuser par la commission de Bruxelles. Le Pays obtiendra cependant le statut de partenaire avancé auprès des institutions européennes.

 

L’année 1988 marque celle de sa réconciliation avec son voisin algérien, cela est rendu concret par la réouverture des frontières et le rétablissement de leurs relations diplomatiques. En 1989 se tient à Marrakech au Maroc une réunion regroupant cinq chefs d’Etats de l’Afrique maghrébine (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Libye) marquant ainsi la naissance de l’Union du Maghreb Arabe et envisageant l’émergence d’un marché unique. Ces objectifs ne seront pas atteints avec le conflit opposant de nouveau le Maroc à l’Algérie.

Share Button
A votre Avis

, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Toto a eu zéro
C’est dans le besoin que l’on reconnaît ses amis – Toto dans ses oeuvres

Toto a eu la note "0" pour son devoir de rédaction. – Comment cela se fait-il ? demande le père...

Fermer