Guinée

Ahmed Sékou Touré père de l’indépendance de la Guinée Conakry, son combat avant l’indépendance

27 Nov , 2016   Video

Née à Faranah le 09 janvier 1922 et mort le 26 mars 1984 à Cleveland aux USA, Ahmed Sékou Touré est le premier président de la République de Guinée après la proclamation de son indépendance.

 

Ahmed Sékou Touré passe plus de 25 ans au poste de président de la république (de 1958 à 1984), il est aristocrate de l’ethnie mandingue. Il passe sa jeunesse au pays et fréquente dans des écoles françaises. A l’âge de 15 ans, il est renvoyé de Georges Poiret Conakry (lycée technique). Son motif est le fait d’avoir protesté la nourriture qui lui a été servie dans son lycée. Touré lutte dès son jeune âge contre les inégalités en milieu scolaire. Il étudie les œuvres des philosophes communistes, notamment Lénine et Karl Marx depuis son enfance et durant son parcours de président.

 

Avant l’indépendance de son pays en 1958, il travaille dans les services postaux. Malgré ses ambitions d’assurer de grandes responsabilités, il est malheureusement bloqué dans sa progression professionnelle et ne demeure que simple responsable des postes. Vite, il devient leader des jeunes syndicats de la Guinée et devient le secrétaire général en 1945 du syndicat des potiers. Ahmed Sékou Touré est l’un des fondateurs du parti démocratique Guinéen, un parti qui lutte pour la décolonisation du continent africain.

 

Ahmed Sékou Touré organise en 1956 l’union générale des travailleurs d’Afrique noire, une antenne syndicale qui travaille intimement avec Félix Houphouët-Boigny son futur rival. La même année, il est élu à l’assemblé française comme Député DE LA Guiéee et Maire de la ville de Conakry sous les couleurs du Rassemblement Démocratique Africain (RDA) une position qui lui permet de critiquer le régime colonial français.

 

La France se met en discussion qui s’annonce déjà, ainsi, lors de la visite de De Gaulle à Conakry dans le but de défendre l’accord d’union-partenariat entre la France et ses colonies africaines, le peuple de guinée hue.  sur lui. Cet acte organisé sous l’influence d’Ahmed Sékou Touré ferra naître une rancune entre ce dernier et De Gaulle. Deux ans plus tard, les guinéens votent non au référendum organisé par la France sur l’union-partenariat avec elle au profit de l’indépendance complète.

 

Le 02 octobre 1958 la Guinée accède à son indépendance avec comme premier président Ahmed Sékou Touré. Il y passera 25 et 5 mois avant de trouver la mort à Cleveland.

 

Share Button
A votre Avis

, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Denis Sassou N'Guesso, lavement des mains
10-Juin-1991 au 10-Juin-2016 : 25 ans après la conférence nationale souveraine du Congo Brazzaville

La conférence nationale souveraine s’est tenue du 25 février au 10 juin 1991 à Brazzaville sous le régime du président...

Fermer