Histoire d’une héroïne d’Afrique et du monde Libre

Héroïne

Histoire d’une héroïne d’Afrique et du monde Libre – histoire africaine

14 Mar , 2016  

Née dans une famille très ancré dans les traditions ancestrale à 7 ans Fatim  s’est fait excisé avec ses deux autres sœurs.  A 13 ans elle était promise au plus riche paysan du village alors âgé de 69ans et ayant 3femmes. Sa maman était contre mais le père ne lui donner pas le choix. «  C’est le meilleure choix pour Fatim et il a promis de nous donner des terres et du bétail  pour la dote.. ».   Le temps passait et de plus en plus le jour du mariage de Fatim s’approchait. A deux jours du mariage sa maman lui donna toutes les économies qu’elle avait gardées depuis des mois pour qu’elle puisse s’enfuir vers la capital et aller  se cacher chez sa grande mère qui vivait dans la capital à 300 KM du village.

 

Elle a attendu tard la nuit pour s’enfuir. Elle a marché des dizaines de Kilomètre sans rencontrer personne dans le noir. C’est vers 5H du matin qu’elle aperçue un camion qui transportait du charbon vers la capital. Par chance le chauffeur accepta de l’amené avec eux au bord du  camion. Arrivée à la capital elle retrouva sa grande mère mais celle-ci lui  fait comprendre qu’elle ne pouvait pas rester là-bas car son  père pourrait envoyer des personnes venir la récupérer de force.  Elle fut amenée chez une de ses grandes mères lointaine à quelques kilomètres de la capitale. Arrivée elle  était obligée d’aller travailler comme ménagère dans la propriété d’un des plus riches hommes d’affaires du coin.

Elle n’a jamais été à l’école, elle ne savait ni lire ni écrire. A 17ans, elle était d’une beauté qui ne passait pas inaperçu. Un jour alors qu’elle nettoyait la salle de bain de la femme de l’homme d’affaire elle fut remarquée par celle-ci qui était une grande styliste connu partout dans le monde. Un jour la patronne prit la peine d’échanger avec Fatim sur sa vie ses préoccupations et lui proposa d’essayer comme mannequin pour poser avec ses modèles. Au début se fut très difficile pour Fatim de s’habituer avec les hauts talons les habiles… mais elle apprenait très vite et de plus en plus elle commençait à se faire une place et devenu une célébrité dans le milieu de la mode. Elle voyageait beaucoup  à travers le monde. Mais son passé la hantait ;  elle n’arrivait pas à oublier ce qu’elle avait vécu…. Elle commença par crée une petite ONG qui vient en aide aux jeunes filles qui se sont enfuis de chez eux pour fuir l’excision et le mariage forcé. Elle défendait partout où elle allait la femme, sensibilisé sur l’excision, le mariage forcé et précoce. Elle défendait sa cause même devant les tribunes de l’union africaine, l’union européenne et les nations unies.

 

Elle mène son combat partout pour dire « halte à l’excision au mariage forcé et précoce » grâce à elle il fut interdit dans son village et partout en Afrique l’excision. Elle est devenue aujourd’hui ambassadrice de la lutte contre ces phénomènes et n’hésite pas de se déplacer dans les villages les plus reculé d’Afrique pour sensibiliser la population. …. L’Histoire d’une héroïne d’Afrique et du monde Libre!

Share Button
A votre Avis

, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Immigration et carte de séjours
Amour à la France-Afrique : bébé « papiers »

Je suis une jeune femme de 25 ans, il y a quelques mois j'ai repris contact avec un vieil ami...

Fermer