Sylvanus Olympio Togo

Personnage,Togo

Sylvanus Olympio : un nom qui s’efface dans la mémoire des africains

13 Sep , 2017  

Un homme d’Etat peu connu par les africains car il n’a pas pu aller loin avec ses convictions. Mort assassiné, Sylvanus Olympio n’a pas eu assez de temps pour exprimer et accomplir son champ d’action.

 

Née un 06 septembre 1902 au Togo allemand, il fut un homme d’Etat et est d’ailleurs le premier président élu démocratiquement au Togo indépendant. Il fut élut un 9 avril 1961, sa présidence termine le 13 janvier 1963 suite à un coup d’état durant lequel il sera assassiné.

Sylvanus Olympio fit ses études primaires à Lomé dans l’école coloniale française et au Togo britannique les études secondaire avant de s’envoler pour l’Europe. C’est donc en 1920 qu’il se rend à Londres poursuivre ses études où il obtiendra six ans après un diplôme en économie politique puis ira faire les études de droit international en France et en Autriche. Oh un parcours séduisant pour Sylvanus !

Sa carrière professionnelle débute d’abord en 1927 à Londres dans Lever Brothers Company. L’année suivante il est affecté en qualité d’adjoint à l’agent général de la compagnie Unilever à Lagos et ensuite responsable de cette dernière au Ghana dans la ville de Hô. Ohh quelle début de carrière pour celui qui va devenir le président du Togo!

 

Né d’une bonne famille, notamment d’un riche commerçant au nom de Epiphanio Elpidio Olympio, il recevra de ses parents une bonne éducation et lui montrerons un chemin de dignité. Ayant grandi dans des milieux européens, il prit pour femme Dina Grunitzky, la fille d’un officier allemand. Avec cette dernière, ils restèrent jusqu’en 1994 avant de s’éteindre et ont eu 5 enfants.

Après l’indépendance de la République de Togo, Sylvianus est le premier président élu démocratiquement à ce poste qu’il n’occupera malheureusement que pendant deux ans avant d’être assassiné le 13 janvier 1963 à 7h du matin devant les portes de l’ambassade des Etas Unis d’Amérique. Suite aux fusillades survenues à sa résidence la nuit du 12 au 13 janvier 1963, il décida de se rendre à l’ambassade américaine dans le but de se mettre à l’abri, mais il sera atteint par ceux qui voulaient sa tête.

 

Selon des rumeurs, l’assassin du père de l’indépendance est un complice de la France et de quelques pays africains dont le but d’installer aux affaires Gnassingbé Eyadema, objectif atteint. Celui qui luttait pour que son pays se passe de la France. De par ses paroles et ambitions, il faisait trembler les français, ce qui poussa ces derniers à vouloir sa tête. Celui qui devait être la lumière de la République du Togo est mort et est succédé par Gnassingbé Eyadema

Share Button
A votre Avis

, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
Apprendre ces leçons

Pendant l'étude du soir, Toto n'arrête pas de se lécher la main pour s'humecter le front tout en apprenant ses...

Fermer