Hommage à Philippe Mory père du cinéma gabonais

Culture

L’Afrique et le monde du cinéma rendent hommage à Philippe Mory

20 Juin , 2016  

Né en 1935, Philippe Mory  est un acteur réalisateur gabonais.
Considéré comme le père du cinéma gabonais, Philippe Mory est aussi l’un des pionniers des cinémas d’Afrique noire. Scénariste et réalisateur. D’abord comédien de théâtre, Philippe Mory  joue son premier grand rôle au cinéma dans « On n’enterre pas le dimanche » de Michel Drach, prix Louis Delluc 1959.

En 1962, il écrit le scénario de La Cage réalisé par Robert Darène, avec Marina Vlady, Jean Servais et P. Mory. C’est le premier long métrage tourné au Gabon voire même en Afrique noire indépendante.
P. Mory joue dans de nombreux films dont « Le grand Blanc de Lambaréné » de Bassek Ba Kobhio,  « Les couilles de l’éléphant » de H. J. Koumba Bididi,  « Go Zomb’Olowi » d’Imunga Ivanga. Il passe derrière la caméra pour réaliser « Un enfant du village » en 1978 et « Les tam-tams se sont tus » en 1971. Il est à l’origine de la création du CENACI, Centre National du Cinéma gabonais.

 

Considéré comme « le père du cinéma gabonais », Philippe Mory s’est éteint mardi 7 juin 2016 soir dans sa résidence de la capitale à l’âge de 81 ans. « Philippe Mory se serait suicidé dans sa résidence du 6e arrondissement de Libreville », a indiqué le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Alain Claude Bilié Bi Nzé, joint le 7 juin par téléphone par Jeune Afrique. « C’est une perte immense pour le cinéma gabonais », a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions sur les circonstances de la mort de l’acteur et réalisateur. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lui aussi réagi à la nouvelle. Sur sa page Facebook on pouvait lire : « Une grande figure du 7ème art s’est éteinte (…) Il a porté les couleurs du Gabon et du cinéma africain jusqu’à Cannes et a su inspirer des générations de cinéphiles »

 Début de la carière Philippe Mory

Philippe Mory a débuté sa carrière en 1954 en France. Repéré par le cinéaste Michel Drach, il tient le rôle principal dans son film On n’enterre pas le dimanche, qui remporte en 1959 le prix Louis Delluc. Il poursuit ensuite sa carrière au Gabon. En 1962, il participe au film La cage de Robert Darène, dont il a également écrit le scénario. Tourné au Gabon, le long-métrage est sélectionné l’année suivante au festival de Cannes, une première pour le cinéma sub-saharien.

 

Philippe Mory a joué dans :

1954 Afrique-sur-Seine de Paulin Vieyra
1958 L’Enfant au fennec de Jacques Dupont
1959 On n’enterre pas le dimanche de Michel Drach
1960 Les Filles sèment le vent de Louis Soulannes
196La cage de Robert Darène*
1971 Les Tams-tams se sont tus de Philippe Mory*
1973 Obali (1ère version) de Philippe Mory
1978 Un enfant du village de Philippe Mory
1994 Le Grand Blanc de Lambaréné de Bassek Ba Kobhio
1997 Au bout du fleuve(Go zamb’olowi) de Imunga Ivanga*
1997 Orèga de Marcel Sandja
2000 Drôle de Imunga Ivanga*
2000 Les couilles de l’éléphant de Henri-Joseph Kumba Bididi*
2003 Le silence de la foret de Didier Ouénangaré et Bassek Ba Khobio*
2005 Inspecteur Sori : Le mamba de Mamady Sidibé
2006 L’Ombre de Liberty de Imunga Ivanga*
2010 Tout blanc tout noir de Philippe Alexandre et Philippe Mory
2011 Le Collier du Makoko de Henri-Joseph Kumba Bididi

 

« Nos pensées vont vers toi, que la terre te soit légère »

Share Button
A votre Avis

, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos histoires tous les jours!
Lire plus :
l’argent appel l’argent
L’argent appelle l’argent – au commencement

— Ça y est, nous allons être riches ! C'est notre tour de rêver d'une grande maison ! Que dis-je,...

Fermer